les enfants et les écrans

Les enfants et les écrans : comment trouver le juste équilibre ?

2 Mai 2024

Les enfants et les écrans : voilà deux bons copains qu’on aimerait bien voir ensemble moins souvent. Selon les dernières études de l’Arcom, chaque foyer français possèderait entre 5 et 6 écrans. Télévision, ordinateur, tablette, smartphone, manette de jeux : les carrés noirs hypnotisants sont désormais (presque) partout. Cette surexposition aux écrans reste malgré tout très critiquée par les scientifiques et les enseignants. Les raisons d’un tel rejet ? De nombreuses études ont en effet démontré le caractère néfaste des écrans sur les enfants. Trouble du comportement, de l’attention ou encore du langage, difficile de faire un listing complet des répercussions négatives tant elles sont nombreuses. Et si l’on vous disait que cette influence grandissante des écrans était loin d’être une fatalité ? Impossible ! Sûrement pas…

Depuis son lancement en 2021, Pazapa Éditions a su démontrer que faire renaître l’amour de la lecture dans le cœur des foyers musulmans était bel et bien possible. Pour réaliser ce périlleux exploit, notre équipe a travaillé d’arrache-pied afin de créer des supports ludo-éducatifs animés, immersifs et amusants. Si votre enfant a du mal à se séparer des écrans, restez donc bien connectés ! Pazapa Éditions promet de vous livrer la meilleure marche à suivre pour libérer votre enfant des écrans sans jamais le frustrer. 

 

Les enfants et les écrans : une relation aux conséquences néfastes

 

Bien que les écrans puissent paraître inoffensifs, ils n’en restent pas moins des outils addictifs et nocifs. De nombreuses études scientifiques ont ainsi démontré que le fait d’être surexposé aux écrans pouvait troubler le sommeil, endommager la vision, augmenter le taux d’agressivité ou encore favoriser la sédentarisation et le risque d’obésité. Dans les lignes de cet article, Pazapa Éditions revient pour vous sur tous les dangers qui découlent de la relation entre les enfants et les écrans. 

 

Écrans : zoom sur les troubles physiques

 

Regarder pendant plusieurs heures un écran noir peut engendrer des conséquences néfastes sur notre corps. Parmi les dangers les plus récurrents, on peut ainsi citer : 

  • le manque de sommeil : les écrans produisent une lumière bleue qui retarde la libération de la mélatonine, une hormone nécessaire à l’endormissement. Le manque chronique de sommeil pourra alors troubler la concentration, la mémorisation ou encore l’humeur. Il peut aussi accroître les risques de maladies cardiovasculaires et neurodégénératives comme Alzheimer
  • les problèmes de vue : l’utilisation prolongée des écrans peut causer une sécheresse oculaire, une fatigue visuelle et des maux de tête. Les écrans peuvent causer ou aggraver un problème de coordination des yeux et favoriser la progression de la myopie
  • la sédentarité et le surpoids : la surexposition aux écrans empêche la pratique d’activités physiques. Elle diminue ainsi la puissance musculaire et introduit une mauvaise alimentation. Selon une étude publiée dans le Pediatric Obesity en juin 2021, une heure supplémentaire d’écran chaque jour augmenterait nettement le risque de prendre du poids chez les 9-10 ans. 

 

Les enfants et les écrans : quels peuvent être les troubles psychologiques ?

 

Sur le plan psychologique, les écrans présentent là aussi de nombreux dangers. Parmi un large échantillon de jeunes exposés aux écrans, les chercheurs remarquent ainsi une : 

  • perte d’attention : les chercheurs estiment que neuf minutes de dessins animés avant d’aller à l’école suffisent à réduire les capacités d’attention pendant les heures qui suivent chez des enfants de 4 à 6 ans. Cette perte d’attention a également été observée chez les adolescents. Ceux qui passaient le plus de temps devant un écran à 14 ans étaient souvent ceux dont les capacités attentionnelles étaient les moins bonnes à 16 ans
  • dépendance : les jeux en ligne peuvent entraîner une dépendance, au même titre que l’alcool et les drogues, en activant ce qu’on appelle le « circuit de la récompense ». Le jeune sécrète de la dopamine dès lors qu’il réussit une partie. S’il vient à pratiquer une activité générant peu de dopamine (comme écouter son professeur à l’école), le jeune connaîtra un état « de manque » difficile à supporter.  

 

L’impact majeur des écrans sur les enfants de moins de 3 ans 

 

Les personnes les plus vulnérables face aux dangers des écrans sont bien sûr les tout-petits ! Avant 3 ans, l’enfant progresse en étant acteur du monde qui l’entoure. Or, la surexposition aux écrans produit l’effet contraire, en l’enfermant dans un statut passif de spectateur du monde. Beaucoup de parents ont tendance à croire que les écrans favorisent l’apaisement d’un bébé, alors qu’en vérité, ce calme soudain est simplement dû à une surcharge cognitive. L’enfant observe un défilé d’images et de sons rapides et inintelligibles pour son petit cerveau. Une fois éloigné de l’écran, l’enfant manifeste généralement une agitation soudaine, ce qui conduit les parents à redonner l’écran et à alimenter le cercle vicieux de la dépendance

L’autre idée reçue serait que les écrans pourraient permettre d’instruire les tout-petits aux langues étrangères, aux mathématiques, etc. En vérité, de nombreuses études ont démontré que les enfants âgés de moins de 3 ans apprennent toujours mieux d’une personne physiquement face à eux (2D) plutôt que d’une personne située derrière un écran (3D). On appelle ce phénomène le « déficit de transfert vidéo »

L’autre risque pour les tout-petits, c’est de ne pas stimuler suffisamment leurs sens. Les écrans sont, par définition, de simples outils numériques. À leur contact, un enfant réduit ainsi sa vision, abîme son ouïe, il ne stimule pas son toucher ni même son odorat. Or, ces mécanismes sont essentiels lorsqu’on est âgé de 0 à 3 ans.  

 

Parents : comment équilibrer la relation entre les enfants et les écrans

 

Maintenant que vous avez compris quels sont les dangers qui découlent des écrans, l’heure est venue de contre-attaquer ! L’équipe de Pazapa Éditions se compose de nombreuses enseignantes formées aux sciences neurotypiques. Au cours de leurs missions quotidiennes, elles sont donc souvent amenées à employer des techniques d’enseignement innovantes afin de surpasser les troubles de l’apprentissage de leurs apprenants. Si votre enfant a longtemps été exposé aux écrans et que vous ne savez plus du tout comment l’en défaire, ne manquez surtout pas les conseils qui vont suivre !

 

Réussir à limiter la surexposition aux écrans sans frustrer son enfant 

 

Se défaire d’une habitude destructrice est toujours difficile, qu’importe notre âge. Pour réduire l’exposition aux écrans de son enfant il va donc falloir mettre en place un plan d’action bienveillant, créatif et adapté aux besoins de votre enfant. Ça tombe bien, chez Pazapa Éditions, ce sont justement les leitmotivs qui rythment notre quotidien. Pour repenser les rapports entre les enfants et les écrans, il va falloir : 

  • réduire leur temps d’exposition : le Haut Conseil de la santé publique et l’Académie nationale de médecine recommandent de ne pas exposer les enfants de moins de 3 ans aux écrans. D’autant plus, lorsque ces derniers ne sont pas accompagnés d’un adulte et ne disposent d’aucune interactivité. Passés ces 3 ans, il est envisageable de présenter un écran à son enfant, mais à la condition de limiter son temps d’exposition
  • proposer des programmes adaptés à leur âge : les chercheurs estiment qu’à partir de 3 ans, des programmes sur Internet peuvent stimuler certaines capacités chez votre enfant, comme la mémoire et la reconnaissance des formes ou de l’alphabet. D’autres programmes, plus violents, peuvent au contraire stimuler la perte de confiance ou la dépression chronique
  • favoriser l’exposition d’images identiques : nos enfants n’ont pas un cerveau assez développé pour comprendre naturellement un flux d’images ou de sons. Leur temps d’observation est long et ils n’ont pas un vocabulaire assez développé pour comprendre des phrases prononcées à vitesse grand V. Pour pallier ce blocage, nous conseillons aux parents de privilégier la lecture de vidéos courtes et de remettre plusieurs fois dans la semaine cette vidéo pour laisser à votre enfant le temps d’assimiler et de comprendre l’information. 

 

La méthode 3-6-9-12 : qu’est-ce que c’est au juste ? 

 

Si vous souhaitez canaliser le rapport houleux entre les enfants et les écrans, il va falloir adopter des techniques éducatives innovantes. La méthode 3-6-9-12, développée par Serge Tisseron en est un exemple intéressant. Ce docteur en psychologie soutient qu’on ne peut exposer les enfants aux écrans qu’en respectant certaines phases. Voici l’exposé de chacune d’elles : 

  • 3 – pas d’écran avant l’âge de 3 ans : le Docteur Tisseron s’appuie sur une étude publiée en 1999 et réalisée par l’Académie Américaine de Pédiatrie, qui déconseille de mettre les enfants de moins de deux ans devant la télévision et demande que les enfants plus grands n’y soient pas exposés plus de deux heures par jour
  • 6 – pas de console de jeu personnelle avant 6 ans : les jeux en ligne sont addictifs. Les introduire dans le quotidien de votre enfant empêchera ce dernier de pratiquer une activité physique ou de s’instruire en plongeant dans un bon livre. Or, ces activités sont pourtant essentielles pour le développement de son corps et de son cerveau
  • 9 – pas d’Internet accompagné avant 9 ans : si certains contenus diffusés sur Internet peuvent être instructifs, d’autres au contraire peuvent totalement être destructeurs. Avant ses 9 ans, votre enfant ne distingue pas le mal, le bien et l’intime. Notre responsabilité de parents nous enjoint donc à trier méticuleusement chaque sphère liée au monde du numérique 
  • 12 – pas d’Internet seul avant 12 ans : à cet âge, votre enfant est censé distinguer ce qu’il est possible de regarder de ce qu’il ne l’est pas. Tisseron explique qu’il ne faut pas dire à son enfant que certains programmes lui sont interdits « parce qu’il est trop petit ». Son désir d’émancipation pourrait le pousser à justement regarder ces dits « programmes dédiés aux grands ». Justifier vos décisions de la bonne manière pour éviter toute dérive. 

 

Pazapa Éditions : faire renaître l’amour des livres dans le cœur des petits muslims

 

Pazapa Éditions est parfaitement consciente de l’impact néfaste des écrans. C’est ainsi que depuis 2021, elle s’efforce d’offrir à la jeunesse musulmane des ouvrages ludo-éducatifs passionnants. Écrivaine, illustratrice, graphiste, rédactrice web ou encore webmaster : notre équipe compte en tout 12 femmes passionnées par les lettres et la pédagogie. Leurs missions quotidiennes consistent à embarquer les plus jeunes de la Oumma dans des récits innovants et construits autour de héros musulmans. Chacune de nos histoires est ponctuée d’énigmes, de rappels islamiques et d’informations rigolotes. Retour sur l’univers Pazapa et ses belles créations

 

Le Paza’Mag : un rendez-vous mensuel pour limiter le lien entre les enfants et les écrans 

 

Vous rêvez d’initier vos enfants aux écrans de manière intelligente tout en faisant naître en eux l’amour de la lecture ? Partez donc à la découverte des numéros de notre Paza’Mag ! Notre équipe vous offre la possibilité de recevoir chaque mois devant votre porte un magazine entièrement dédié à la jeunesse musulmane. Lancé en 2021, ce support ludo-éducatif convient aux enfants âgés de minimum 3 ans. Votre enfant trouvera à l’intérieur des : 

  • histoires pleines de suspense
  • QR codes qui vous permettront d’accéder à des mini-reportages 
  • rappels qui renforcent la foi des plus jeunes de notre Oumma
  • documentaires riches en informations insolites 
  • énigmes palpitantes
  • et plein d’autres surprises

Le Paza’Mag : un magazine pensé pour les enfants 

 

Confortablement installé sur son lit, votre petit bout de chou pourra :

  • apprendre les fondements de notre belle religion dans notre rubrique Paza’Din 
  • découvrir de nouveaux métiers ultra-intéressants dans notre rubrique Paza Info
  • s’amuser pendant des heures grâce à nos nombreux jeux, recettes et ateliers de bricolage 
  • prendre soin de son corps et de son esprit en feuilletant les pages de notre rubrique santé
  • suivre les aventures palpitantes des Pixels : des héros amusants, attachants et respectueux des valeurs de l’Islam
  • voyager à travers le monde grâce à nos documentaires sur le grand froid, l’Amazonie ou encore le monde des fleurs

 

Contrôlez et limitez l’utilisation des écrans par votre enfant en vous offrant une immersion passionnante dans le monde de la lecture. Au fil des pages, Paza’Mag deviendra rapidement son compagnon de jeu préféré. Pour partir à la rencontre de nos supports ludo-éducatifs palpitants, cliquez juste ICI ! 

 

Le coin des Paza’lecteurs épanouis : le petit repaire des mamans et des enfants amoureux de la lecture 

 

Vous aimeriez plonger avec votre enfant dans un univers bercé par la lecture, la bienveillance et l’innovation pédagogique ? Avec le coin des Paza’lecteurs, notre équipe vous offre en quelques clics tout le soutien dont vous avez besoin. Consciente des défis que soulèvent les enfants et les écrans, Pazapa Éditions a dernièrement ouvert un groupe Whatsapp/Telegram destiné à promouvoir la lecture en plusieurs langues. Près de 450 mamans ont déjà rejoint cette belle aventure éducative. Elles ont ainsi l’occasion de : 

 

  • profiter des conseils précieux des 3 co-autrices de notre nouvelle méthode de lecture Léo et Fadi
  • accéder à des contenus exclusifs, comme des idées d’activités, des quiz et des challenges vraiment motivants pour leurs enfants 
  • tisser au quotidien un lien direct avec des personnes bienveillantes qui leur ressemblent
  • partager leur expérience avec d’autres mamans pour surmonter ensemble les difficultés liées à l’éducation et à la scolarité de leurs enfants 
  • découvrir des formations 100 % offertes et qualitatives via un espace totalement gratuit 
  • disposer du soutien indéfectible d’expertes formées aux troubles de l’apprentissage (DYS, TDA/H, EIP). 

 

N’oubliez jamais que seule, on va plus vite, ensemble, on va plus loin. Pour rejoindre gratuitement le coin des Paza’lecteurs, rendez-vous juste ICI ou !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Your email address will not be published.